La traduction juridique

Traduction juridique : lumière sur une spécialité complexe !

Pour traduire des documents officiels fidèlement dans un cadre légal, qu’il s’agisse de demandes privées, ou émanant de cabinets d’avocats, ou de tout autre professionnel issu du secteur juridique, il s’agit de confier ces missions à des spécialistes de la traduction juridique. Traduction certifiée, traducteurs experts ou assermentés, on vous explique tout pour y voir plus clair dans cette spécialité complexe ! 

La traduction juridique, c’est quoi ?

La traduction juridique est la traduction technique ou spécialisée du domaine du droit et des sciences juridiques.” (…) “Dans le domaine des textes juridiques, en particulier des textes de valeur internationale (exemples : conventions internationales, brevet, engagement, étiquetage ou contrats de valeur transfrontalière) ou d’application transfrontalière (exemples : directive ou règlement européen), des enjeux particuliers et importants de « bonne traduction » existent, avec parfois des processus de certification conforme (traduction conforme).”

Lorsqu’ils sont rédigés dans la langue source (en français par exemple), les documents juridiques revêtent des tournures de phrases spécifiques à ce secteur très codé et des termes de jargon qui ont chacun un sens particulier.

Les domaines de la traduction juridique

Au sein d’une agence de traduction juridique, l’équipe composée de traducteurs juridiques professionnels peut revêtir des expertises spécifiques aux sous-domaines juridiques :

Traduction certifiée par des experts judiciaires auprès des Cours d’Appel :

  • traduction d’actes juridiques ou de procédures (acte de mariage, acte de jugement, acte de naissance…)
  • traduction de documents administratifs ou officiels (état civil, certifications, permis de conduire …) ;

Traduction juridique du Droit des affaires et commercial :

  • traduction de contrats de cession d’entreprises,
  • traduction de contrats de fusion-acquisition,
  • traduction de contrats de démembrement,
  • traduction de baux commerciaux,
  • traduction de documents d’entreprises (statuts de société, extrait Kbis, contrats commerciaux, appels d’offres, procès verbaux, comptes-rendus d’assemblée générale, assignations, mises en demeure, rapports d’expertise…) ;

Traduction juridique financière et boursière ;

Traduction juridique du Droit de la propriété intellectuelle (normes, brevets, conditions générales de vente (cgv)…) ;

Traduction juridique d’Arbitrage International.

Selon ses domaines d’expertises et selon ses agréments, le traducteur juridique peut exercer en droit privé, en droit des sociétés ou en droit public.

Traducteur expert ou traducteur assermenté ? A qui faire appel ?

La traduction juridique en allemand n’est pas une simple transposition linguistique de la traduction juridique en anglais !

Faire appel à des services de traduction juridique, qui maîtrisent les systèmes juridiques des pays de leur spectre linguistique et toutes les spécificités de la traduction juridique, est donc essentiel pour assurer la qualité des traductions.

Selon le sous-domaine de traduction juridique, demandez l’expertise du traducteur missionné pour votre projet.
Ex. traducteur anglais-français + domaine juridique “droit commercial” signifie que :

  • ce traducteur professionnel choisi par l’agence de traduction pratique la traduction juridique en droit commercial au quotidien,
  • il en maîtrise donc les codes et subtilités,
  • il est titulaire d’un diplôme en droit de niveau Bac+5 (type Master Traduction et Terminologie Juridique et Financière (TTJF)) et/ou a exercé des fonctions liées au droit commercial.

Professionnel de la traduction juridique, le traducteur assermenté est un officier ministériel habilité par les tribunaux à traduire des documents officiels pour les particuliers et les professionnels : carte d’identité, acte de naissance, acte de mariage, jugement de divorce, livret de famille, permis de conduire, casier judiciaire, diplôme…

La traduction assermentée de certains documents est parfois obligatoire, notamment pour vivre et/ou travailler dans un pays étranger. Par l’apposition de son sceau, le traducteur assermenté certifie que le document traduit est fidèle et conforme à l’original ; il lui confère alors sa valeur légale.

La traduction juridique ne peut souffrir d’amateurisme et il ne suffit pas d’être un bon traducteur français-anglais pour traduire fidèlement un texte juridique ! Appréhender parfaitement le cadre légal source et/ou cible, conférer une valeur juridique à la traduction relève d’expertises distinctives. Pour vous prémunir de revers légaux, faites appel à un service de traduction juridique professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *